Ségo ou la politique des mouches

Tu vas voir qu'on va encore me taxer d'anti-Ségo primaire (sic), mais quand un truc me reste sur le bulbe, 'faut que je m'en débarrasse.

La mère Royal a déclaré au Figaro à propos de son ex-compagnon (et actuel concurrent) François Hollande : "Citez-moi une seule chose que ce type a fait en trente ans de vie politique". Et elle en a profité pour glisser la petite idée gentillette que la Martine n'a de la vie politique qu'une petite expérience : celle de la loose.

Jusque là, rien qui puisse m'étonner de la part de Ségo. Aussitôt après, elle fait sa prépubère effarouchée, comme quoi le Figaro aurait sorti ses propos de leur contexte. Normal, vu que c'est le Figaro, le salopiot ! A ce propos, je suis tombé sur un article étonnant sur le site de iTele, qui titre 'Ségolène Royal dément les propos du Figaro'. Mais quand on lit l'article, on se rend compte qu'elle ne dément rien du tout, plutôt crever. Le seul bémol qu'elle pose est en forme de "Hé ho, ça va bien les gars, arrêtez de pleurnicher vos mères ! Au PS, on n'est pas en porcelaine de Limoges. Un coup de batte dans les ratiches, ça n'a jamais tué personne". 'Faut pas déconner non plus, moi j'étais habitué à ce que le titre d'un article résume son contenu. Un peu comme s'il y avait un lien entre les deux, tu vois un peu de quoi que j'cause, le journaleux de iTele ?!?... Mais bon, c'est pas ça que je voulais dire, revenons à nos moutons...

J'suis pas curieux de nature mais j'aurais quand même bien voulu qu'un journaliste lui demande :

"Bon d'accord, une p'tite enflure du Figaro a sorti votre phrase du contexte, mais c'était quoi au juste le contexte quand vous avez traité Hollande de gros branleur qui n'a jamais rien foutu pendant toute sa vie politique".

Parce que là, tu vois Ségo, si Hollande se retrouve au mois de mai prochain en face de Sarko ou d'un(e) autre, j'entends le débat télévisé d'ici :

"Monsieur Hollande, de l'avis même de vos proches du PS, votre marque de fabrique, le truc où vous êtes vraiment fort, c'est l'inaction. En soi, pourquoi pas ?, chacun son truc. Mais le blème, c'est qu'en ce moment, la France morfle bien comme il faut, et d'après ce que j'ai compris, elle attend du futur président de la République qu'y s'bouge un peu le popotin. Ça risque pas de vous faire mal, tout le boulot qu'il reste à faire, à la tête du pays ?"

T'y as pensé un peu à ça, Ségo ? Moi, je crois que oui mais tu t'en bats les figues. Après toi, les mouches. Et sans toi, les mouches aussi !