Un papa, une maman, un papa et une maman, deux papas, deux mamans...

Photo de flickr par TheeErin CC-BY-NC-SA
Photo de flickr par TheeErin CC-BY-NC-SA

Nous vivons un débat qui oppose, soi-disant, deux visions de la famille. Certains souhaiteraient permettre à des couples homosexuels d'être tous deux parents d'un enfant, d'autres estiment que seuls un homme et une femme peuvent prétendre à ce statut.

Ces derniers argumentent que c'est pour le bien de l'enfant en question : un enfant doit avoir un papa et une maman !

Mais alors que dire des familles existantes où ce n'est pas le cas actuellement ?

Les familles mono-parentales sont bien reconnues par notre société en tant que telles, et il ne viendrait à l'idée de personne de forcer ces célibataires à trouver un conjoint du sexe opposé. Vous me direz que, parmi ces familles, certains enfants ont bien un papa et une maman mais qui ne vivent pas ensemble. Certes, mais il existe aussi des enfants qui n'ont qu'un papa ou qu'une maman, et pour ceux-là, on autorise au nouveau conjoint d'adopter l'enfant, qu'il aime lui aussi, afin d'être en mesure de l'élever en cas de disparition du premier parent. Trouvez-vous cela choquant ?

Alors pourquoi ne pas donner la possibilité, à un couple homosexuel dont l'un des deux a un enfant, de faire de même ? Parce qu'un homosexuel ne peut pas avoir d'enfant, me direz-vous... eh bien si, un homosexuel peut avoir un enfant s'il a découvert sa véritable orientation sexuelle après la naissance ou s'il choisit d'en adopter un lorsqu'il est célibataire. Il existe aussi des situations tragiques où une femme homosexuelle se trouve enceinte suite à un viol. Dans ce dernier cas, ne peut-elle pas choisir de garder cet enfant ? Très clairement, une personne homosexuelle peut être le parent d'un enfant. Et, de fait, il existe, aujourd'hui, de nombreux homosexuels qui ont des enfants.

Ces parents, lorsqu'ils fondent un couple avec un conjoint de même sexe se retrouvent dans une situation où les deux conjoints aiment le même enfant - comment ne pas aimer l'enfant de son conjoint ? Et pourtant, si un des parents décède, l'autre ne peut élever cet enfant. Alors, que préférez-vous : un enfant qui doit quitter son deuxième parent lorsque le premier décède ou permettre à celui qui reste de le consoler et de l'aider à grandir après ce traumatisme ?

Si votre souhait le plus cher est de préserver le bien de l'enfant, la réponse ne fait aucun doute !

Et si par bonheur, l'enfant peut garder ses deux parents homosexuels, entre nous, je suis certain que nombre d'entre eux seront bien plus heureux au sein de ces couples aimants que d'autres familles où l'on enseigne que l'homosexualité n'est pas normale.

Belle mise en avant de la réalité

J'aime beaucoup votre manière de présenter le sujet sur le fond comme cela devrait être fait par les journalistes, serait il possible de diffuser votre texte par mail ?

Et justement à ce propos sous quelle licence publiez vous vos billets ?

 

++

 

Jay

Portrait de admin

Autorisation

Bonjour Jay,

Rez-de-chaussée publie des textes originaux qu'on a bien voulu lui confier, mais ne se les approprie pas. Vous pouvez donc diffuser cet article par mail. Je vous demande cependant d'en préciser la paternité via la mention "CC by Bachir"

'Un papa, une maman, un papa et une maman, deux papas, deux mamans...' de Bachir est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0 non transposé.

 

Portrait de Bachir

Merci

Merci Jay pour ce commentaire.

C'est bien sûr avec plaisir que j'accèpte que vous rediffusiez ce texte. Comme le dit l'administrateur du site, une licence de type creative commons est plutôt adaptée à ce genre de billet.

Espérant que cela permette à quelques uns de changer d'avis.

Portrait de Bachir

Audition homoparentalité

En complément au texte ci-dessus, une petite vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=I7INyZLJyjw