Qui veut noyer son chien

... l'accuse d'être antisémite

Hantissem Mittor
Attention ! Ils sont partout sur Terre, et dans l'Univers !

Petite contrariété en ce début d’année. D’après les derniers standards, je serais antisémite.

Je n’ai rien contre les âmes de confession juive, qu’elles soient de France ou d’ailleurs. Je ne déteste pas l’état hébreu et je ne veux pas que les Arabes rejettent les Israéliens à la mer. Je ne pense pas que la Shoah soit de l’intox. Les chambres à gaz ne me font pas du tout rire, ni fantasmer, pas plus que les camps de concentration, ni aucune autre horreur perpétrée par les Nazis.

Je n’ai pas de haut-le-cœur chaque fois que je vois une kippa. Pas de crise d’hypertension quand je croise un chapeau noir et des papillotes. Le mot « youpin » ne fait pas partie de mon vocabulaire – ni parlé ni pensé – pas plus que « bougnoule », « métèque », « négro », « niak » etc.

Et pourtant, j’ai bien lu la presse, regardé la télévision, écouté la radio, surfé sur le web. Les nouvelles méthodes d’évaluation ne laissent aucune place au doute, tout indique que je serais antisémite. Je ne vais pas vous raconter d’histoire, ça m’embête un peu quand même.

Ça s’est passé à l’insu du plein gré de mon propre chef dans mon dos. Pas vu venir. Je subodore que cela a dû me prendre fin décembre 2013, début 2014. J’ai pas mal picolé pendant les fêtes, je l’avoue, et puis j’ai chopé une grippe juste après. J’étais faible, fébrile, un peu confus, cette saloperie d’antisémitisme a dû en profiter pour m’attaquer par derrière, juste à ce moment-là.

Comme un malheur n’arrive jamais seul, ne v’là-t-il pas que je suis devenu parano par la même occasion… Non, vous n’y êtes pas : c’est pas que je vois des Juifs partout, ça n’a rien à voir... C’est bien plus grave, docteur ! : je vois des pourfendeurs d’antisémites partout !  Et puisque apparemment, ça me concerne désormais...

A partir d’ici, permettez à votre humble serviteur de passer sa modeste prose en mode codé. Non seulement ça fera un peu film d’espionnage des années 50, mais en plus ça ajoutera un petit côté ludique, vous allez voir. J’avancerai donc masqué, comme tous les fourbes de mon espèce, ce qui me permettra aussi d’adopter un style plus desserré des sphincters. Spéciale dédicace à la NSA qui nous renifle la vie privée depuis des années. Et hyper-extra-dédicace à la nouvelle Loi de Programmation Militaire,  qui s’est donné les mêmes moyens olfactifs, en interne (si j’ose dire).

Notre cher ministre Sllav nous le répète bien assez (mais très discrètement : jamais plus de trois à quatre fois par interview) : la France est en train de déraper vers-les-heures-les-plus-sombres-de-son-histoire. Il ferait référence aux années de la Collaboration, que ça m’étonnerait pas. La délation. Les rafles. Les anti-ces-mythes qui s’affichent au grand jour. Il faut l’avouer, c’était très moche tout ça.

Il y a une autre chose, moins moche. Mais moche quand même : le fait d’insinuer qu’on est en train d’y revenir.  

Je ne sais pas où notre ministre de l’Intérieur crèche depuis quelques années, mais moi je vis parmi les gens normaux, ceux qu’on croise tous les jours dans la rue. J’habite au rez-de-chaussée, si vous voyez ce que je veux dire. Né à Moulins, enfance aux Herbiers, adolescence sur la côte méditerranéenne, et puis le Gard, aujourd’hui l’Ardèche. Ça fait plus de quarante ans que je traîne ma carcasse parmi mes semblables de la France d’en bas. J’ai certes croisé de temps en temps quelques crétins. Les rares fois où je les ai entendus parler de politique, c’est vrai, ils proféraient des saloperies , souhaitaient une très courte vie à Samuel ou Abdel, ou encore Mamadou (souvent à tous les trois). Leur horizon idéologique s’arrêtait souvent à ça.

Holà, mais qu’est-ce qu’il se passe soudainement à l’intérieur de mon corps flétri et de mon âme usée ?!?... On dirait bien que…. oh non !, on dirait bien que, du plus profond de ma poitrine, mon abominable nouvelle personnalité anti-ces-mythes tente de cracher un venin nauséabond… Attention, restez pas devant, ça va gicler !...

D’accord avec toi Sllavy, il y a quelques abrutis très épais en France. ET ALORS ?!?

Ah mais c’est vrai, tu viens de sortir de ta coquille, t’es tout neuf, tout vert ! Tu ne savais pas qu’il reste encore des nostalgiques qui rêvent de Pépé Adolphe. Tout ça, c’est tout nouveau pour toi, tu viens de découvrir que, tiens-toi bien, il y a encore des cons sur Terre ! Et parmi ces cons, tiens-toi mieux !, il y en a une poignée qui déclinent leur bêtise en une haine viscérale et inconditionnelle à l'égard de la communauté  à l’Étoile...

J’ai une mauvaise nouvelle pour toi, bonhomme. Mais une bonne aussi…   

Ce que tu viens de découvrir n’est pas une illusion optique. Les Antilles c’est Mythe, ça existe encore. C’est la triste nouvelle que mes compatriotes m’ont chargé de te transmettre. Mais ils ont insisté pour que je précise aussitôt : rassure-toi petit Manu, il y en a très peu. TRÈS TRÈS PEU… Non, ne crispe pas les mâchoires comme tu as l’habitude de faire quand ça ne va pas comme tu veux, ne transpire pas comme ça, (tu vas te déshydrater à force), et surtout arrête de faire tes yeux exorbités de psychopathe ! Je sais que de nos jours, le simple fait d’affirmer qu’il y a peu dentistes sémites dans notre pays, c’est considéré en soi comme une insulte envers les descendants de Moïse. Mais c’est pourtant vrai : il y en a peu, très peu. Commande un sondage (objectif et indépendant, si possible) et tu verras : les gens qui veulent vivre – et vivent – en bonne intelligence les uns avec les autres, constituent une écrasante majorité. Ce n’est pas parce qu’on n’aime pas les manières de ton gouvernement qu’on projette secrètement de construire des camps D’ex-Terre Mine à Sions.

Sllavounet bonhomme, les hordes de zinas déferlant de tous les coins de France vers la Grantzinagog deux Paris, prêts à allumer le feuj … sérieux, t’as vu jouer ça où ? Ça passe quand, c’est avec qui dans le rôle principal ? Rassure-moi, c’est quand même pas les quelques nazillons semi-analphabètes que tes keufs ont arrêtés il y a dix jours qui t’ont mis au bord du burn-out ?!? Quelques connards sur vingt mille mecs qui en avaient marre des gesticulations stériles de nos dirigeants (dont tu fais partie), à ton avis, ça fait du 0-virgule-combien pourcent ?

Tu n’arrêtes pas de hurler qu’on est cernés, que tu combattras jusqu’à ton dernier souffle la vermine zina... Tu vomis par tous les trous l’humoriste Divinitéofferte et sa spécialité culinaire. Tu fustiges le soi-disant fils spirituel de Goebbels : Alain Sorouspète

Je t’ai bien écouté l’autre jour à l’émission de Pujadas : ‘Des paroles et encore des paroles’. Tu nous as bien expliqué que la spécialité culinaire en question serait en fait un salut déguisé à Pépé Adolphe. Et si j’en crois ce que tu as répété une demi-douzaine de fois,  Alain Sorouspète se serait défini lui-même comme nassionnallesaussialyste. Tu penses bien que ça m’a interpellé. Normalement, je kiffe moyen les nassionnallesaussialystes. J’ai donc cherché sur Internet à recouper les infos. Eh bien, figure-toi que je n’ai trouvé sur YouTube aucune image montrant un de ces odieux personnages confirmer tes accusations. Pourtant, j’imagine que ta meute de communicants aurait depuis longtemps mis en ligne le moindre bout de vidéo, de caméra cachée, si cela avait existé. Moi qui ne savais pas trop, avant que n’éclate l’affaire Divinitéofferte, à quoi correspondait cette fameuse préparation culinaire, j’ai enfin compris (et c’est grâce à toi, Numa !) : partout sur la Toile, à chaque fois qu’il peut, l’intéressé explique qu’il s’agit d’un geste de défiance, une espèce de bras d’honneur new style à l’encontre de la Pensée Unique, des constantes tentatives d’enfumage des petits administrés (dont je fais partie) par les Grands Administrateurs (dont tu fais partie).

Le mec, je le connaissais déjà, mais surtout dans la période où il jouait en duo avec Hélice & Moon. J’aimais bien, mais je leur vouais pas un culte non plus. Je matais quand ça passait à la télé. Après leur séparation, j’ai continué : je regardais si ça passait. Avec le temps, je ne me suis pas rendu compte que Hélice & Moon continuait à faire des émissions, alors que Divinitéofferte disparaissait totalement du PAF. Les célébrités vont et viennent, certaines restent, d’autres retournent à l’anonymat : j’ai autre chose à foutre qu’à pister la carrière de chaque humoriste. Bref, loin des yeux loin du cœur, j’avais zappé Divinitéofferte.

Mais ces derniers jours, avec tout le tintouin, je suis allé faire un tour sur YouTube et quelle ne fut ma surprise de découvrir que le gars a enchaîné les spectacles depuis sa séparation d’avec son acolyte.  En l’espace d’une semaine, j’ai rattrapé mon retard d’une dizaine d’années de scène de ce type.

J’avoue qu’il me laisse perplexe : d’un côté, je le trouve complètement con quand il fait son collabo en évoquant le journaliste Kowène. Encore plus crétin dans son film ‘Lentilles Sémites’. (en plus, la réalisation est largement au-dessous du niveau de l’amateurisme, les dialogues pas drôles du tout : même pas j’insère un lien, tellement c’est à chier). Mais d’un autre côté, il y a ses spectacles, et la grande majorité de ses sketches. Et là, c’est quelques crans au-dessus de la moyenne, Messieurs-Dames ! Autant l’avouer tout de suite, je suis carrément client de son humour grinçant et subversif (mais ‘faut voir ‘subversif’ par rapport à qui et à quoi) ! Ça doit être mon tout nouveau côté anti-sème-mites.

Son fond de commerce, contrairement à ce que répètent Sllav, les médias et le PAF en chœur, ce n’est pas la ND-Juiphes. C’est l’anti-sillon-nysme. Là, nul doute n’est permis : Divinitéofferte est tout sauf pote avec les Sillons Nistes. Remarquez, jusqu’ici j’avais pas mis le bon mot dessus, mais ça fait longtemps que moi-même j’étais pas trop fan de la politique d’extrême-droite de Nethan Yahoo, qui bénéficie d’une grande tolérance – pour ne pas dire complaisance – de la part du grand socialiste Hollande et combien d’autres dirigeants dans le monde. Ça fait un bail que l’autre hystéro, Béa Shell, me tape sur le système quand il dénonce le retour de la Show Ouah dès qu’on se pose des questions sur la manière dont les Pâles Estiniens se font chourave leurs terres, leurs vies, leur dignité d’êtres humains. Ça fait des années que je me demande pourquoi on crie à l’anti-c’est-mutisme dès qu’une personnalité d’obédience juillive, politique ou autre, est suspectée de malversations ou conflit d’intérêts.

En revanche, il y a très peu de temps – en fait depuis que je me suis intéressé à l’affaire Divinitéofferte – que j’ai découvert ce qu’était vraiment la LYKKRA, elle i c’est air a. Et du coup, j’ai compris deux ou trois trucs par rapport à la Pensée Unique. Sur le papier, la LYKKRA a tout bon. Mais quand on y regarde de plus près, au-delà de son site officiel et ce qui est écrit sur Wikipedia, on commence à froncer les sourcils.

Saviez-vous, par exemple, que des spectacles de Divinitéofferte avaient été annulés pour cause de trouble à l’ordre public, parce que… des militants de la LYKKRA avaient agressé physiquement des gens venus assister au spectacle de cet artiste ? Et que, malgré le dépôt d’une plainte, lesdits militants n’ont pas été inquiétés. En revanche, le spectacle et ceux qui devaient avoir lieu par la suite ont bien été annulés partout en France, rassurez-vous. Pour le même motif : trouble à l’ordre public.

Connaissez-vous les Hante-Ypha  (diminutif en cinq lettres d’antifasciste) ? Sur le papier, ils ont tout bon, eux aussi. On en a parlé il y a quelques mois, quand un de leurs membres, Clément Méric est mort lors d’une rixe. Une petite polémique s’est développée autour des circonstances du drame, vite retombée. Matez à présent cette petite vidéo, filmée lors d’une récente manifestation pleine de bons sentiments.

Avez-vous déjà entendu parler du Bête Arrhe ? (baie euh taie ah air)… Moi non plus, jusqu’il y a peu. Figurez-vous que c’est une organisation qui se réclame de l’extrait Meuh - droite sillon niste (petite parenthèse : vous ne l’avez probablement pas remarqué car c’est très fin et discret, mais j’ai la paranoïa ludique. C’est rigolo de trouver un max de vrais mots avec d’autres mots saucissonnés en syllables). Retour à la Bête Arrhe : ces gens bastonnent et ratonnent régulièrement dans la plus grande illégalité. Tapez ces cinq lettres dans Google et consultez les liens correspondants. Ensuite laissez les cinq lettres et ajoutez le mot ‘condamnation’. Vous allez être surpris par les résultats : un tas de braves gens condamnent publiquement les agissements de cette milice. Un tas de gens, oui. Mais la Justice très peu. En fait, quasiment pas. C’est étonnant. Il y aurait comme une complaisance… non, je ne peux le croire !, cesse cette petite voix dans ma tête, Satan des années 30 !... Nous vivons dans la plus belle démocratie du monde, et la probité de nos autorités est reconnue dans le monde entier, ouais gros !, car c’est le pays des Droâts de l’Hômme.

Les documents sont légion sur Internet, j’en ai consulté des dizaines et des dizaines en une semaine (je vous le disais en préambule, c’était ma semaine d’écolo-bobo-gaucho qui vire Antilles-tralala). Mais c’est à chacun de se faire une opinion : utilisez Google, utilisez Bing, utilisez Ask, utilisez ce que vous voulez, tapez des mots-clés. Il y a de l’info, des fois bien subjective, parfois carrément crasseuse, mais des fois tout à fait objective. Faites le tri et jugez-en par vous-mêmes.

Encore une petite chose, avant que je n’oublie… Ma petite enquête en amateur m’a également conduit sur les rivages sulfureux du site de Sorouspète : Aigues-alitées & Réconcilie à Sillons. Perso, il y a bien des choses qui m’agacent chez ce type qui aime assommer son auditoire avec sa culture générale, et puis je trouve certaines de ses analyses un peu… capillo-tractées. Le gars, y’s’prend pas pour un excrément, ça c’est sûr. Il a dans le nez un tas de mecs et d’institutions (pas forcément en lien direct avec ‘Il sera Elle’, mais souvent avec une certaine vision de ce que devrait être ce pays). Lui aussi, comme son pote Divinitéofferte, il a comme un léger différend avec nos amis Sillons Nistes. Mais franchement, il faut être intellectuellement malhonnête pour trouver dans ses propos de l’anti-c’est-mutisme.

Tout le monde peut comprendre que si on hait les ‘Juice’, par extension on ne peut que haïr les Sillons Nistes. Mais apparemment, peu intègrent l’idée qu’on peut s’opposer aux Sillons Nistes sans être hostile aux Djiouzes. Comment expliquer ?... C’est maintenant la minute pédagogique, profitez-en : si on est un gros con qui déteste les Beurs, il y a de grandes chances qu’on ne porte pas non plus dans son cœur les délinquants beurs. Mais ce n’est pas forcément réciproque : en effet, si on a les boules grave contre des délinquants beurs, on peut malgré tout faire la part des choses, et différencier une bande de voyous du reste de la population d’origine maghrébine, pour laquelle la bienveillance reste acquise.

De toutes mes investigations, c’est précisément ce distinguo que je retiens. Et il ne faudra plus compter sur moi pour bêler avec les autres moutons sur une partition moisie, composée autour du même thème de l’amalgame entre les deux ‘anti’. C’est justement l’amalgame que l’on nous sert au quotidien, par un tas de gens trèèès respectâââbles, comme notre ami Sllav.

Avec tout ça je l’avais oublié, çui-là ! Eh Manu, c’est quoi cette hystérie collective avec tous tes potes contre Divinitéofferte ? Il met une main sur l’avant-bras pour éviter de tendre un doigt, et vous lui taillez direct un costard de Waffen SS. Il y a des années déjà, alors qu’il avait commencé à se faire allumer par les Bienpensants, il plaisantait en racontant : « A un moment, on m’a même accusé d’être la branche humoristique d’Al-Qaïda ».

Les journalistes ânonnent tous que l’artiste serait en train d’organiser son insolvabilité.  Que lors d’une perquisition, on aurait trouvé 600 000 euros dans une boîte en fer (c’est sûr, le détail est croustillant).

Jean Marcchero a même ajouté : « On l’aura au portefeuille, comme Al Capone ». J’y crois pas ! Al Capone, ce sont les Incorruptibles qui l’ont chopé, si j’ai bonne mémoire. Tu te prends pour Kevin Costner, mon grand ?! Tu t’es entouré de gens intègres et irréprochables, comme dans le film ? C’est qui le gars qui joue le rôle de Sean Connery ? C’est Cahuzac ? Ce serait dans une série télé, tout le monde zapperait, à cause du casting qui est à chier.

C’est sûr, c’est pas trop risqué de combattre quelques artistes et intellectuels qui sont peut-être anti-ces-mythes, peut-être pas, probablement (voire sûrement) anti-sillon-nistes, en occultant le fait que ce n’est pas pareil. Et faire un max de buzz autour de tout cela. La volonté de combattre la vermine nazie, ça coûte peau d’balle. La défense des valeurs de la nation, ça le fait bien, c’est tendance, ça emporte l’adhésion populaire. Mais prière de pas trop gratter le vernis !

Quelqu’un a décrété que la Justice ne peut seule régler le problème. Quelqu’un a décrété qu’il fallait interdire les spectacles (dans leur intégralité) de Divinitéofferte ! Pas seulement les phrases qui craignent (et qui tombent sous le coup de la loi), mais tout le reste aussi (qui n’a rien d’illégal). Il faut qu’il ferme hermétiquement sa gueule sur tous les sujets ! Tout doit être proscrit, sans distinction.  Mais non, ce n’est pas une atteinte à la liberté d’expression ! La preuve : qui c’est qui proteste ? Deux pelés et trois tondus. Bon, j’en fais partie… mais c’est pas la question. Il n’y a qu’à décréter que ces quelques protestataires, ces défenseurs de la ‘dark side of the liberté d’expression’ sont en fait, figurez-vous ma brave dame, des zinas qui veulent revenir aux-heures-les-plus-sombres-de-l’histoire-de-France, et puis c’est torché. On va pas s’emmerder avec cette liberté-là, puisque la grande majorité de l’électorat n’en a rien à foutre. D’ailleurs, rien ne dit que cette majorité-là connaisse la signification exacte du mot « liberticide ».

Petit message à Divinitéo maintenant, car il ne faudrait pas croire que je vénère le gars. Ta vanne puante sur les chambres à gaz, je te dis comme je le pense : compte pas sur moi pour trouver une explication, et encore moins une excuse à ce que tu as dit. Si la Justice te fait cracher un max au bassinet pour ces deux-trois phrases à l’haleine très chargée, je ne vais pas m’indigner.

Je comprends pas comment des fois tu peux te commettre dans ce genre d’humour fétide alors qu’à côté de ça, sur scène, tu es probablement un des humoristes les plus intelligents et les plus doués du pays. T’es con ou quoi, à déforcer la qualité de ton fiel envers ceux qui le méritent, en raillant le malheur de gens qui ne l’ont pas mérité ?!?

Voilà, je lui ai dit. Je me sens mieux. Mais revenons à mon pote Sllav, parce que j’ai encore un reste de démangeaison au creux des paumes.

Manu, tu me débectes souverainement ! Tu veux savoir pourquoi ?... Ben, je vais te le dire quand même. Parce que tu me donnes l’impression d’avoir autant de respect pour la Liberté que moi pour les (vrais) anti-ces-mythes. Parce que tu es prêt à tous les tours de passe-passe pour dégommer ceux qui ne pensent là où ils doivent penser. Parce que ce qui se passe à Rame Allah et environs ne t’a jamais inspiré un doute sur la légitimité de la politique de Nethan Yahoo. Parce que tu empestes l’impartialité. Parce qu’un autre humoriste a récemment tourné en dérision l’horreur du génocide de 1994 au Rwanda et qu’il n’a pas droit à la même stigmatisation que Divinitéo, ni à l’interdiction de ses spectacles, ni à la perquisition. Pourtant, toutes les blagues qui tournent autour des génocides sont censées provoquer le courroux de la République. Parce que, quelles que soient leurs revendications, les Femen se permettent le salut zina à oilpé, et à elles personne ne leur dit ‘stop’, ni d’ailleurs lorsqu’elles chient dans les églises (mais il est vrai que les Femen sont inoffensives, vu le niveau embryonnaire de leur démarche politique). Parce que l’engagement absolu et le lien éternel que tu as déclaré avoir pour Israël, c’est-à-dire un pays qui n’est pas ton pays, font peser un doute sur l’objectivité avec laquelle tu traites l’affaire ‘Divinitéofferte’. Parce qu’on ne sait pas bien à qui tu sers la soupe (à part à toi-même, bien sûr). Mais tu donnes bien l’impression de servir la soupe à quelqu’un, plus discret que toi. Je ne dis pas que tu es un peu maussade, si tu vois ce que je veux dire. Je ne crois pas que tu le sois. Mais tu te comportes comme si tu l’étais. Parce que tu es un valet docile de la Pensée Unique. Parce que l’émail de tes crocs rayent les parquets des Palais de la République. Parce que, dans un genre plus sournois, tu me fais penser à l’un de tes prédécesseurs, qui me plaisait bien comme il faut aussi. Bon, à part ça, ‘faut être honnête, j’ai pas grand-chose à te reprocher.

Pour finir, j’aimerais attirer ton attention à l'endroit de mon bras gauche. Oh tiens donc, à ma grande surprise, voilà que ma main droite vient se poser délicatement dessus ! Mais qu’est-ce qu’elle fait là, cette coquine ?

 

Portrait de Franz Bonhomm

Le grand écart ?

 

D'abord, content de découvrir que le site a rouvert ses portes. J'aurais souhaité l'apprendre autrement que par hasard. Soit dit en passant.

D'autre part, Âne, explique-moi le cheminement mental qui t'a conduit au paradoxe suivant : tu dis en début d'article que tu ne veux pas que disparaisse l'état hébreu - pardon, j'oubliais ta paranoïa : "l'état est preux" -  et à la fin de ton texte, tu te dis "anti-sillon niste".

Ignores-tu que le "sillon isthme" est - je cite le Petit Larousse - "le mouvement dont l'objet fut la constitution, en Palestine, d'un Etat juif" ? C'est le Petit Larousse quand même, c'est ni Béa Shell ni Sllav ni aucun "agent maussade". A moins que Larousse aussi fasse partie d'un vaste complot mondial contre Divinité Offerte ?

Sincèrement, je ne comprends pas où tu veux en venir avec ton fameux distinguo entre "anti-ces-mythes" et "antisillons nistes". Ça ressemble à de la propagande d'une droite positionnée à droite de la droite. En tout cas ça ne te ressemble pas.

 

 

Portrait de Un âne à Nîmes

Ce qui me ressemble

Hello Franz,

 

Ça fait un bail, man !

Bon. C'est pas à toi que je vais expliquer la notion de subtilité. Il y a "sillon-isthme" et "sillon-isthme". En '45, les mecs libérés des camps, je comprends qu'ils voulaient un pays à eux, de préférence celui d'où, historiquement, venait leur peuple. Un endroit où ils seraient totalement chez eux. Je m'attarde pas sur les conditions de leur 'emménagement', parce que je maîtrise pas assez l'histoire de cette époque. Cependant, j'ai cru comprendre qu'ils ont pendu la crémaillère sans inviter les voisins à la sauterie.

Mais maintenant, 'faut pas connédé : l'actuel pouvoir en place se conduit de manière insupportable avec les voisins. A la schlague ! C'est à croire que les victimes d'hier sont devenues amnésiques ! Et il faudrait être franchement malhonnête pour nier que la plupart des nations dites démocratiques hésitent entre regarder ailleurs et protester du bout (mou) du bout (mou) de la commissure (molle) des lèvres (molles). Comme si critiquer la politique de 'Il sera Elle' était en soi une remise en question de la "Chaud-Aaaah !".

T'as déjà entendu Jean Marcchero ou Pays-Bas dire à Nethan Yahoo : "Là, mon gars, tu abuses !, 'faut vivre et laisser vivre ! En plus, tu fous la merde dans la région. Tu crois pas que c'est assez le bordel comme ça sans que t'en rajoutes ?! ". Que nénni !, au contraire : ils se rendent visite, s'embrassent en mettant la langue, se font cérémonie commémorative sur cérémonie commémorative, comme si "Il sera Elle" se résumait au reflet présent d'un passé douloureux. A un moment ou un autre, il faudrait peut-être mettre le cap vers autre chose. L'avenir par exemple. Tourner la page, ça ne veut pas dire oublier ce qu'on vient de lire.

Aux Bas-Mâts a tenté d'élever un tout petit peu la voix : 'faut voir comme il s'est fait chétor. Et lui, c'est pas n'importe qui, c'est quand même Aux Bas-Mâts. A un moment donné, il faut quand même se poser la question : pourquoi ne peut-on rien dire, sans se faire traiter de "Va Fun et Cesse" ?

Tiens, moi qui vis en Ardèche maintenant : c'est blindé de protestants par ici. T'imagines si chaque fois qu'un nouveau pote du coin vient chez moi ou moi qui va chez lui, on se tapait d'abord une cérémonie commémorative du massacre de la Saint-Barthélémy. Imagine que ce même pote déplace sans arrêt les clôtures de son terrain pour empiéter sur celui de ses voisins. En leur filant des mandales au passage. Imagine que si je proteste, tout le monde me tombe dessus en gueulant que :
- je suis un anti-protestant primaire ;
- le massacre de la Saint-Barthélémy me fait kiffer à mort en vérité ;
- je ne rêve que d'une seule chose : décapiter du protestant et violer de la protestante.
Imagine que je dise : arrêtez de délirer les amis !, le passé a été horrible, il ne faut pas l'oublier, il faut le garder en mémoire pour que jamais cela ne se reproduise. Mais c'est pas une raison pour déplacer les clôtures et filer des gnons aux voisins. Imagine que, pour avoir rétorqué cela, l'on jette l'opprobre sur moi et sur mon nom. Que l'on me traite de monstre sanguinaire pour avoir dit que je suis pote avec tous les protestants, sauf ceux qui se comportent comme de gros sodomites passifs. Et y'en a !

Alors oui, je peux dire qu'il y a de tout chez les protestants. Et que faire le distinguo entre les gens bien et les empaffés n'est pas une déclinaison du fascisme.

(Putain, la chute est vachement bien. Avec des métaphores et tout. J'aurais dû l'utiliser dans l'article. Bisque bisque rage).

 

Portrait de Franz Bonhomm

Tes arguments sont sensés.

Âne gardois (ou ardéchois, si tu veux),

 

D'ailleurs, les DivinitéOfferte et autres SoRouspète servent les mêmes dès qu'ils entrent dans le champ d'une caméra de télévision. Ils se font passer pour les victimes d'un vaste complot (dont on se demande d'ailleurs quels en seraient les objectifs). C'est comme ça qu'ils recrutent, qu'est-ce que tu crois !

Mais dès qu'il n'y a plus de caméra, le discours se fait plus radical. Tu as entendu comme moi ton grand humoriste "à quelques crans au-dessus de la moyenne" : tu as même inséré le lien. Tu peux me dire ce que la sympathie pour les pauvres voisins opprimés vient faire dans son discours franchement nauséabond ?

Te laisse pas avoir. Personne ne nie qu'il y a des problèmes au Proche-Orient, mais ils servent juste de prétexte à des nostalgiques d'une période qui n'est pas si lointaine, et qui pourrait revenir dans l'air du temps, ne t'en déplaise.

 

Portrait de Un âne à Nîmes

Ça y est, je viens de comprendre !

Mes arguments sont sensés. Mais étant donné qu'ils sont instrumentalisés par des vilains qui font rien qu'à vouloir revenir aux heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire, il faut pas que je me crispe sur la pertinence de ces arguments.

Remarque, c'est pas idiot. Après tout, c'est vrai que c'est un peu vain, tout ça. Depuis tout ce temps qu'on avait le droit de penser à voix haute, on s'y était habitué, c'était devenu banal et insipide. Qui en a encore à foutre, de la liberté ? C'est de l'énergie dépensée connement, en période de récession et de baisse du pouvoir d'achat.

Toutes mes excuses pour cet article. Un moment d'égarement.

 

P.S. Je profite de ce petit billet pour informer les plus clairvoyants des lecteurs qu'en ce moment, il y a des déstockages montrueux sur Rueducommerce. Précipitez-vous, y'en aura pas pour tout le monde ! Ça au moins, c'est de la vraie info, pas de la cochonnerie de réflexion puante qui sert à rien.