Vu du canapé

Notre civilisation vidéo-cathodique... contemplations du contemporain...

Hey pssst, je crois que j'ai une idée pour

Sortir la France du caca

Allez, c'est mon jour de bonté : et l'Europe par la même occasion !

C'est venu comme ça. J'étais en train de lire un truc sur le net, tranquille dans mon coin, pas du tout occupé à sauver ni l'Europe ni la France ni rien, et tout à coup !... le trait de génie !, la pépite qui apparaît alors qu'on s'y attend le moins. Je suis comme ça, moi. Très con la plupart du temps et soudain un éclair dans la nuit, une fulgurance.

C'est normal que...

France3 vote avec un jour d'avance ?

Ce 5 mai 2012, à la veille du deuxième tour de l'élection présidentielle, le service Fictions de France3 a programmé un téléfilm retraçant un authentique conflit social, il y a une quarantaine d'années.

1973 dans le Doubs. LIP, le leader français de l'horlogerie est menacé de dépôt de bilan. Un repreneur suisse serait intéressé par le rachat de l'entreprise, mais uniquement accompagné d'un plan social, c'est-à-dire des licenciements massifs. Face à cette mesure, les ouvriers déclenchent une grève. La direction lâche les commandes de l'entreprise et suspend le paiement des salaires. L'Etat laisse pourrir la situation, en jouant la montre (sic: le jeu de mots est dans le film). Les grévistes décident alors d'assurer eux-mêmes la production et la vente des montres Lip. En gros, de se passer du patron.

Voilà pour le pitch. Si ça vous dit, jetez aussi un coup d'oeil aux extraits, représentatifs de l'ambiance du film.

Comme un sale pressentiment...

Bonjour, camarades et frères usagers de la Seuneuceuf !

Z'avez remarqué ?, ils nous ont mis une belle pub, bien chiadée comme il faut. Elle est sympa, non ?

Ça ne présage rien de bon : ils nous prépareraient des augmentations de tarifs que ça m'étonnerait qu'à moitié de pas du tout. C'est comme EDF ou GDF : à chaque fois qu'ils louchent du côté de notre porte-monnaie, ils nous envoient les créatifs en éclaireurs.

Ou alors pire : ils veulent ouvrir le capital aux fonds privés. Bref, faites vite l'entretien de votre bagnole. J'ai deux cheminots dans ma famille, je les entends d'ici... "Quoi ?! Privatiser la SNCF, même partiellement ? Mais tu grèves !"

Ça va p'têt foutre la merde sur les marchés, mais...

J'abaisse d'un cran la note de France Télévisions

... et aussi celle de 'BGC Aurel', tiens !... (c'est ma tournée !)

Ça y est, Guy Damme m'a filé le virus : il me faut ma dose de chiffres tous les soirs. Si je capte pas de quoi qu'il retourne, j'ai du mal à faire mon rototo. C'est passionnant : j'essaie de trouver par moi-même l'enfumage, sans l'aide de personne. 'Faut dire que maintenant respect, je commence à choper le réseau, côté haute finance internationale et politique monétaire européenne. Ouaiiiis, déjà une petite barre !....

A force de m'intéresser à la marche du monde, je me tape tous les journaux télévisés que je peux. Bon. A ce stade, il vous que sachiez un truc, messieurs-dames : je suis physionomiste. Mais alors à un point que c'est pas permis ! Quand j'ai photographié la tronche d'un gars, elle me reste là !

Quand on parle du loup...

... on ne devrait pas se déconecter de nos neurones.

Je m'exprime ici en tant que porte-parole d'un collectif de patriotes français qui se sentent totalement solidaires du drame des éleveurs d'ovins et bovins dans notre beau pays. Nous découvrons, atterrés, les images des troupeaux décimés par les loups.

D'autre part, il faut bien reconnaître que notre collectif est surtout composé de petites natures, issues du pays de Candy : on fait dans la sensiblerie à deux balles. "Ah le pauvre loup, il faut le comprendre, 'faut bien qu'elle mange aussi, la pauvre bête miskina". Comment concilier la sympathie que nous portons à nos éleveurs et leurs innocentes brebis, et en même temps à un bel animal qui participe à la biodiversité de notre pays ? On s'est creusé la tête pendant des jours et des jours, on a pesé le pour et le contre, on a analysé différents modèles. Vous trouverez ci-après le fruit de nos recherches...

Non mais rassurez-moi...

C'est pas Sarko qui a négocié avec Angela !?!

Dites-moi que c'est pas lui

 

Fallait-il qu'on soit désespéré en France pour élire ce gars...
Plus j'y pense, plus je me dis qu'ils nous ont mis un truc dans l'eau du robinet en mai 2007.

 

Et moi qui croyais que...

Les films cochon, c'est pas halal !

'Faut croire que si

Y'a un truc qui craint à mort quand tu nargues une grande puissance militaire pendant dix ans, et qu'elle finit par te faire la peau : c'est qu'après, vénère comme elle est, elle peut dire tout ce qu'elle veut sur ta vie, dévoiler des trucs vrais pas piqués des hannetons ou inventer des conneries, tu peux de toute façon plus rien faire pour défendre ton image.

C'est ce que doit se dire Ouss'  en ce moment, si l'au-delà existe et qu'il nous regarde.

D'après les forces américaines, le commando aurait trouvé des films de boules dans sa bicoque. Alors évidemment, le porte-parole précise qu'on ignore si Ben Laden en était le propriétaire ou pas. En attendant, hopla !, l'info est lâchée. Si ça s'trouve, Ben Laden en profitait pour forcer les femmes de chambre du Sofitel d'Islamabad à lui... oooooh, sale bête ! Couché Sultan !

Grandeur nature

Bon ben d'accord. On n'a qu'à faire comme ça, alors !

 

"Un voyage orbital qui porte le nom d'Internet"

... et la filmographie de Burt Lancaster

Trouvé ce petit flashback sur le site du Monde : un retour en arrière de quinze ans, à l'époque où Internet comptait dans le monde 30 millions d'utilisateurs (environ vingt fois moins que l'actuel Facebook) et où la Maison Blanche répondait à tous les e-mails qu'on envoyait à Bill Clinton. A l'époque, il fallait expliquer au téléspectateur ce qu'était ce "Minitel à l'échelle planétaire" .

Personnellement, je voudrais relever l'irrésisistible intervention d'un responsable de Club-Internet en 1995 : "l'Internet fait par des Français pour des Français". Il faut bien reconnaître qu'on a fait un peu de chemin depuis...

 

Ah oui, c'est vrai, on vous avait pas dit !... Amis journalistes,

Les stratégies de campagne du PS et de l'UMP à J-497

ON S'EN BAT LES COUDES !!! (à s'en faire péter les callosités)

Des fois on n'en revient pas de l'inconsistance de tel propos ou telle attitude, de la part de tel ou tel autre personnage politique. Mais il faut aussi reconnaître que si on ne leur tendait pas en permanence le micro, nos chers responsables politiques auraient moins souvent l'occasion de rater une occasion de se taire !

Je crois parler au nom de beaucoup de mes compatriotes : Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs les Journalistes, je porte à votre connaissance que les prochaines élections présidentielles sont en avril 2012 (le 22 avril très exactement, en ce qui concerne les résultats du premier tour). Un rapide calcul sur Excel m'apprend que 497 jours nous séparent de cette date.

Syndiquer le contenu