Tohu-bohu

Regards entremêlés sur notre joli monde...

Je m'disais aussi, ça f'sait longtemps

Les affaires reprennent !

The show must go on

Alors comme ça, on fait du scandale dans le cimetière ?!?

On dirait bien que chacun cherche à sortir ses marrons du feu, à quelques jours des cantonales. C'est pas parce que c'est une élection de merde dont la plupart des électeurs s'en battent les urnes qu'il faut que les politiques la négligent. Y'a pas de petit profit, messieurs-dames.

'Faut être con pour pas capter que les Ecolos cherchent à brandir la terrible menace nucléaire au Japon pour gagner des voix, et bien sûr ils veulent surtout pas le reconnaître ! Qui assumerait ça ?, 'faut s'mettre à leur place aussi, bon sang de bon sang !

Au milieu de toutes ces images

Un peu de répit et de recueillement

Et une chanson

Il y a un temps pour l'info. Un temps pour les images. Les images en boucle.

Il y a un temps pour la stupéfaction. En boucle aussi.

J'en arrive à un point de saturation. Comme avant le règne du tout-montré et du live-roi, je ressens le besoin salubre de prendre un peu de temps pour le recueillement, sortir de la boucle. La compassion n'a pas forcément besoin d'images ni de scoop nouveau. Penser à ces gens en faisant une pause, arrêter de contempler leur tragédie.

Juste une chanson. Monsieur Nougaro. "Il y avait une ville".

 

 

Face à la cacophonie sur la terre ferme

La tentation du large

Et les chants des sirènes

Que d'agitation, bonnes gens, que de gesticulations et de caquetages stériles !

En deux semaines, la France a quitté la sphère des combats d'idées pour rejoindre celui de l'incitation à la discrimination politique. La diabolisation comme au temps de l'Inquisition. Traitement de choc: une fois le matin, une fois à midi, une fois le soir. Médicament réservé à l'électeur. Ne pas utiliser avant 18 ans.

Eh oui, mais il fallait lire la posologie, tas de désinvoltes ! Il y a des effets secondaires, dont les principaux sont la promotion et l'empathie inévitablement inspirée par le sentiment qu'on s'acharne contre quelqu'un qui parle librement. En un mot comme en cent: la victimisation de Marine Le Pen !

On dirait que toutes les sphères institutionnelles et culturelles de ce pays se sont donné le mot : il faut rejeter et dénigrer la fille de papa Le Pen. Si possible, ne pas trop lui laisser d'espace d'expression. Il faut bien reconnaître que c'est bien vu !... En ce moment, on ne parle plus que d'elle. Elle ouvre les journaux télévisés et fait tous les gros titres de la presse écrite. Bravo les gars !

Après neuf ans d'un bonheur sans nuage

Mouammar Kadhafi à nouveau seul

La nouvelle qui est tombée dimanche 27 février, tel un couperet, a pris tout le monde de court : l'émouvante idylle entre Mouammar Kadhafi et sa jolie infirmière, Galina Kolotnitska, a pris fin avec le départ pour Kiev de la blonde Ukrainienne. Le romantique conte de fées n'aura duré que neuf ans. L'entourage de Mouammar est très inquiet : le séduisant chef de la révolution libyenne ne serait plus que l'ombre de lui-même. "Avec Galina, j'ai connu les plus belles années de mon existence. Et maintenant, que vais-je faire ?, de tout ce temps que sera ma vie ?", confiait-il à ses proches, très abattu, alors que le vol Tripoli-Kiev s'éloignait dans le ciel libyen. "Il me reste l'amour de mon peuple, mais bon, c'est pas vraiment pareil".

Le régime Kadhafi

Near Death Experience

Et quelques questions orphelines

J'ai beau regarder les gens, écouter des discours, lire des livres, je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi certains vivent leur vie comme si un jour elle ne devait pas s'essouffler, se retirer. Comme si rien n'avait aucun prix, à part un immortel soi-même.

L'âme des tyrans est un mystère. Vivre en force, en se nourrissant de la vie des faibles, en s'abreuvant du sang d'une foule désarmée, est-ce donc encore de la vie pour certains ? Sont-ils fous de s'en satisfaire ?, la folie peut-elle tout expliquer ?

Le Jour approche, messieurs les immortels, l'Heure approche. La foule approche.

 

Puisque c'est comme ça, j'ai moi aussi...

Une petite envie d'incitation à la haine raciale

Zemmour, la Licra et les pavés de l'enfer

Qu'est-ce que est-ce que j'aprends-je ? Ce vendredi 18 février, Eric Zemmour l'affreux a été reconnu coupable de provocation à la discrimination raciale, pour les propos qu'il avait tenus dans l'émission d'un autre affreux, Thierry Ardisson.

Bon. Bon bon bon bon. Alors comment dire ?

J'ai pas d'action chez Zemmour S.A., et des fois j'ai moi aussi envie de lui dire deux-trois mots quand il fait sa Jeanne d'Arc. Mais si l'anti-racisme c'est ça, si c'est foutre des procès à tous ceux qui osent bêler à côté du troupeau, 'faut qu'on s'dépêche tous de devenir racistes. Parce qu'il a dit quoi, Zemmour ?... 'L'a dit que la plupart des trafiquants de drogue étaient noirs et arabes.

Moi, j'étais devant ma télé quand il nous a sorti ça, décontracté du gland, entre la poire et le fromage. J'ai levé un sourcil, et je me rappelle très bien, j'ai dit à Lucienne : "Çui-là, s'il sait pas quoi faire dans les mois qui suivent, moi j'peux lui prédire l'avenir. Regarde-moi bien dans les yeux Lulu, et tu t'rappelleras plus tard de c'que j't'ai dit aujourd'hui : le Zemmour, il va s'manger un procès en diffamation bien bourratif, avec dix mille assoces qui vont mettre les petits plats dans les grands, comme ils savent faire quand ils veulent. Que ça va l'calmer pour un moment, le gnome !".

Pays d'Orient, pays d'Occident

Le jeu des différences

... et des ressemblances

Le début de l'année fut plutôt mouvementé de l'autre côté de la Méditerrannée. Peut-être n'est-ce d'ailleurs qu'un début, mais je ne me risquerais pas à la moindre analyse. Les "experts", si chers à Franz Bonhomm, n'ont rien vu venir ; je me garderai bien, quant à moi, de m'improviser analyste politique. Cependant, j'avoue avoir suivi avec passion ces révoltes tunisienne et égyptienne qui ont accouché d'une révolution. Ce qui m'a particulièrement frappé, ce sont les analogies discrètes avec nos démocraties.

Réfléchissons posément...

Nostalgie du bon vieux temps...

Des bons petits bougnoules

La condescendance est rarement malveillante

Décidément, le vent révolutionnaire au Maghreb aura fait couler moins de sang à l'intérieur que d'encre à l'extérieur. Et tant mieux !, pour les peuples tunisien et égyptien. Loin de moi l'intention de minimiser le sacrifice de tous ces gens qui ont investi la rue pour vider les palais, à qui je tire mon chapeau. Mais mon propos est ailleurs : je voudrais revenir sur ce que j'ai lu et entendu sur la question, à la télévision, à la radio, dans les journaux et sur Internet au cours de ces dernières semaines.

Avoir

Quignon sur rue

« Vous vous rendez compte, Monsieur Damme, vous rendez compte ? Ils tirent sur des gens qui ont faim ! Ils tuent leurs pauvres là-bas ! Où ils ont lu ça dans le Coran, où ?! Ils vont le payer très cher, c’est moi qui vous le dis, dans cette vie ou après ! ».

Je dis « oui », je dis qu’ils ne l’emporteront pas au paradis. Je ne crois pas au paradis, mais je sais que l’épicier y croit, et c’est ce qu’il a envie d’entendre. Alors je dis « oui », et je rentre chez moi en traversant la place Ravelin, sous la pluie glaciale de cette fin de janvier.

Il y a un jeune gars sous un arbre, appuyé contre sa maison à poignées, sa maison Tati. Tout en soufflant dans ses mains, il me décroche un regard : je ne le soutiens pas longtemps. Il n’a pas l’air commode.

Harpic WC, fraîcheur jasmin

 

C'est vrai, je suis pas forcément du genre au jus de tout. Souvent, je débarque. Là par exemple, je débarque.

Je me doutais que le Maghreb, c'était pas forcément "au pays de Candy", mais j'avoue que j'ignorais que la Tunisie était sous le joug d'une dictature. De la même manière, je découvre en ce moment que le régime égyptien n'est pas très loin de la "démocratie à la mode ben-alienne". Moi, je croyais que la dictature en Afrique du Nord, c'était uniquement la Libye, et dans une moindre mesure le Maroc. Et que les autres pays, c'était plutôt... disons: des Etats "soupe-au-lait" mais avec des dirigeants élus tout à fait démocratiquement et des structures à la fois solides et transparentes.

Syndiquer le contenu