Tohu-bohu

Regards entremêlés sur notre joli monde...

Mieux vaut tard...

Leçons sur la capote et la protection de l'enfance

Le même jour où il encourage l'Eglise à combattre les actes de pédophilie..,


Dessin de Kroll (www.kroll.be)

... on apprend que le Saint-Père aurait affirmé à un journaliste allemand  :

"Dans certains cas, quand l'intention est de réduire le risque de contamination, l'utilisation du préservatif peut quand même être un premier pas pour ouvrir la voie à une sexualité plus humaine, vécue autrement".

Un doute m'étreint !... J'espère que le deuxième sujet n'est pas la solution proposée au premier.

 

Ce n'est pas drôle. C'est même un peu lourd !

A côté des franchouillardises franco-françaises, il y a aussi…

Des choses importantes qui arrivent

... ailleurs dans le monde...

La paix, en tant qu'objectif, est un idéal qui ne sera (ne pourra être) contesté par aucun gouvernement ni nation, même la plus belliqueuse. (Aung San Suu Kyi)

Pendant qu’en ces franches contrées, on se perd en circonvolutions autour d’un ministre qui se remplace lui-même, au même moment des femmes et des hommes luttent pour accéder à cette « liberté, liberté chérie » (ce n’est pas dans une chanson, ça ?), et sans hésiter à la payer au prix fort.

Des journalistes meurent sous les coups en Russie, d’autres croupissent dans les prisons chinoises, aux quatre coins du monde des peuples usent les chaînes qui les contraignent.

Hier, un prix Nobel de la paix a été libéré(e). Il y a peu de bonnes nouvelles au quotidien, alors ne les boudons pas.

 

Déjà que Pôle Emploi était dans le schwarz

V'là aut'chose : même le gouvernement est au chômedu !

(c'est con, c'qui lui arrive)

C'est le dernier foutage de gueule de la semaine ! (le dernier, surtout parce que c'est la fin de la semaine, sinon ils en resteraient pas là). Fillon a remis la dème du gouvernement. Ah ouais ? Et d'abord, pour quel motif siouplé ? C'est quoi, c'est financier ?, la concurrence vient de leur proposer un meilleur salaire ? Ou c'est le patron qui commence à les brouter, genre harcèlement moral ? Ou alors, c'est des feignants, des parasites de la société. Ils ont taffé deux ans, juste pour pouvoir palper les alloques du chômedu, sans en foutt' une... Non non, même moi, j'peux pas croire ça.

Et puis aussi, c'est quoi ce délire ?, depuis quand le chef de service décide de la démission de tout un service ? Vous avez pensé au pauv' secrétaire d'Etat obscur, qui fait dans son coin ses huit heures de merde pour un salaire de merde, qui la joue tranquille et qui fait pas de vagues, qui veut juste garder son taf pour nourrir sa marmaille ? V'v'rendez compte ?! On lui demande pas son avis : son chef décide à sa place qu'il va démissionner. Et comment qu'il va faire maint'nant, hein ?.

Mais alors, depuis ce soir...

La France n'est plus gouvernée !

Ô malheur !!!

Y a-t-il un pilote dans l'avion ?

Chers compatriotes,

Je ne sais pas si vous réalisez, mais depuis ce samedi soir, plus personne n'est aux commandes pour gouverner la France !

Et comment va-t-on faire si une grève massive ou des manifestations nationales secouent le pays ? Plus personne ne sera là pour écouter les craintes des petites gens, expliquer la légitimité des décisions de nos dirigeants, négocier, adapter et revoir les textes, rassurer le peuple de France.

Et comment va-t-on faire s'il faut prendre des mesures pour faire reculer de manière significative le chômage, la misère, les inégalités et les injustices sociales ?

Depuis 2007, notre pays a su gérer mieux que personne les divers crises et défis mondiaux. Et comment va-t-on faire si d'aventure, au cours de ce week-end, la France rencontrait à nouveau des difficultés économiques ?

A onze ans, ma fille a déjà atteint...

L'âge de se faire baiser

(comme le temps passe vite)

Ma fille - disons qu'elle s'appelle Chloé - c'est mon trésor. Un trésor dont je ne peux profiter hélas qu'un week-end sur deux, comme beaucoup de pères. Il n'y a pas si longtemps, sa grande passion, c'était Tyson, mon boxer. Rien ne pouvait lui faire plus plaisir que les longues promenades dans la forêt, ponctuées de jeux avec le clebs, qu'il pleuve qu'il neige qu'il vente.

Et puis, en l'espace de six mois, Chloé a changé.

Alors que les occasions de se voir sont déjà  si rares, elle a débarqué un beau vendredi avec un iPod aux oreilles, et peu de temps après elle a commencé à se recroqueviller sur le clavier de son mobile, à le faire chauffer sous les SMS. Les envies de balades dans les bois l'ont quittée: elle les a remplacées par d'interminables lèche-vitrines dans les rues piétonnières. "Oh non!, j'y crois pas!, c'est un Desigual, Maëva en a un, c'est trop stylé !"...

Commémoration du 11 novembre 2010

Première victime des restrictions budgétaires ?

Hommages collatéraux

Les soldats connaissent rarement les enjeux pour lesquels ils s’entretuent. Mais il n’en demeure pas moins qu’en 1914, des millions d’hommes ont répondu à l’appel de la nation, qui avait besoin d’eux pour défendre le territoire. Dans les tranchées et dans la boue, beaucoup sont morts, et tous ont souffert.

Ce n’est pas même pas une question de patriotisme, c’est une question de respect : la France aurait pu se fendre d’une Marseillaise d’aplomb pour rendre hommage à leur sacrifice.

Je m’disais aussi, ça f’sait lon’temps…

La menace terroriste menace de terroriser l’Occident !

Quoi, keskia ? Y’a des élections quek’part ?

‘Faut pas s’plaindre : de part et d’autre de l’Atlantique, on l’a tous bien cherché ! A force de poser des questions indécentes – du style : « et pour le chômage qui n’arrête pas de progresser, vous avez décidé de faire quoi ? Et pour la crise économique, z’auriez pas une ch’tite soluce siouplé ? » – il faut être honnête, ça nous pendait au nez. Ils ont été bien patients, nos dirigeants politiques, mais là trop c’est trop : il a fallu faire appel à Al Qaïda, ‘pouvaient pas faire autrement, v’comprenez ?

Et d'abord...

Où qu'il est, Ben Laden ?

Ça fait plus de neuf ans maintenant que le monde dit libre le cherche. Souvenez-vous camarades d’indignation, on nous a bien bourré le flanc avec ça : flashback... D’abord, aussitôt le pied mis en terre afghane, les forces américaines découvrent dans quelles montagnes il se planque, c’est une affaire de jours pour le pécho. Et puis rien, pendant des semaines, des mois.

Ensuite, il serait malade, voire mort.

Les blagounettes de Josiane

Halal la la, qu'est-qu'on s'marre !

Y'a pas à dire, z'ont des flèches à l'UMP, du côté de l'Ardèche !!!

V'connaissez Josiane Plantaret ?... Franchement, moi non plus, jusqu'à aujourd'hui. C'est une candidate UMP ardéchoise aux élections cantonales. Enfin, c'est... j'devrais plutôt dire: c'était ! Parce que le père Copé - le taulier de l'UMP - l'a lourdée direct, après les nombreuses blagues racistes qu'elle avait publiées sur sa page Facebook.

Moi, j'ai rien contre les blagues dites racistes : celles qui se moquent des Arabes, des Noirs, des Juifs, des Belges, des Parigots, des Auvergnats, de tout le monde quoi ! Mais il y a une condition, 'faut que ce soit drôle. 

Emeutes en Tunisie

C'est moi, ou ça sent l'allumette ?

... c'est-à-dire le souffre et le sapin...

Tiens tiens… On dirait bien qu’une fois de plus, la dictature et la misère ne font pas bon ménage. N’importe quel régime dictatorial peut maintenir son joug sur son peuple, pour autant qu’il le nourrisse bien. Mais qu’il veille à ne surtout pas faillir à cette garantie de confort matériel. C’est un contrat tacite, mais non-négociable.

Message amical au président de la Tunisie :

Le peuple descend toujours dans la rue parce qu’il manque de pain, et non de liberté d’expression. Ce n’est pas que cette dernière n’a aucune importance, c’est que l’idée de risquer sa vie pour elle n’est pas naturelle. D’autre part, il faut absolument éviter que les intellectuels s’en mêlent et y ajoutent leurs revendications, beaucoup plus gênantes. Avec leur sale manie de mettre la liberté sur un piédestal, ce sont toujours eux qui pervertissent le peuple.

Syndiquer le contenu