La vie des quartiers

... d'une ville étrange et hétéroclite

American prayer

 

Seigneur miséricordieux, Seigneur tout-puissant,

Nous prions pour que Tu accueilles ces petits anges innocents. Seigneur, accueille leurs âmes innocentes et pures, ainsi que toutes les autres victimes de la folie de cet Adam Lanza, et que son âme sombre brûle en Enfer. Nous prions pour que les vingt-sept familles frappées par cette tragédie trouvent le réconfort dans la foi et Ton amour.

Nous prions pour que Ta volonté s'exprime, que plus jamais un fou ne s'attaque à des enfants. Seigneur, permets-nous de protéger ce que nous avons de plus cher : nos petits, mais aussi notre liberté, notre Constitution, notre culture. Ne laisse pas les esprits faibles s'égarer. Nous avons bâti la plus belle des nations chrétiennes avec nos mains, nos coeurs et nos fusils.

Je vis ici

 

Je vis dans un pays extraordinairement explosif. Dans le pays où je vis, dans mon pays, une étincelle suffit pour déclencher l'incendie le plus meurtrier. On est différents d'une région à l'autre, on est tellement différents, c'est criant de différences. On y parle d'amour, on y parle de haine. On en parle trop. De l'un comme de l'autre. Dans mon pays, les mâchoires serrées, les poings serrés, les idées serrées, je jauge ceux d'en face et ceux d'en face me surveillent. Qui défiera l'autre, qui dégainera le premier ? Pourquoi me haïssent-ils plus que je les méprise ? Et ils osent parler de sagesse, d'amour et de bonté, ces imbéciles, incapables de comprendre la vraie signification de ces valeurs, que je m'efforce pourtant de leur faire rentrer dans le crâne.

Dans notre lycée

Le cas de Nadir

Madame, si je vous ai demandé de venir, c'est parce que votre fils a eu une conduite à la fois inqualifiable et inquiétante, en écho aux évènements tragiques à Toulouse. Vous êtes certainement au courant.

Qu'est-ce qu'il a fait, Nadir ?

Mais rien, maman. J'ai le droit de dire ce que je pense. Style c'est la démocratie, mais dès qu'il s'agit de religion, tout le monde il vaut mieux qu'il ferme sa gueule !

Nadir, ce n'est pas à toi que je parle, c'est à ta maman. En plus, il ne s'agit ni de démocratie ni de religion, tu le sais parfaitement !

Qu'est-ce qu'il a fait, mon fils, monsieur ?

Comment réduire le taux de chômage...

La piste grecque

On n'arrête pas de nous asséner, encore et encore, l'exemple de l'Allemagne pour sortir de la mouise. Comme si toutes les idées géniales avaient un auxiliaire en fin de proposition gerejetet.

Alors qu'il suffit de regarder un peu autour de nous. Il y a plein de p'tits gars futés, des dirigeants audacieux du sud de l'Europe, qui manquent pas d'imagination pour faire baisser le taux de chômage, réduire les dépenses de l'Etat, et tout et tout...

Bon, j'en dirai pas plus. Le reportage se suffit à lui-même.

 

 

En exclusivité, les premières modélisations de l'ouragan Irène

New-York Meteo : les prévisions à 24 heures

Les ingénieurs du service météo de New-York ont réalisé une projection virtuelle de l'ouragan Irène, pour en apprécier l'ampleur. Tous leurs calculs convergent vers un résultat qui a inspiré aux autorités de la ville une évacuation partielle des habitants. Monsieur Bloomberg, maire de New-York, a cependant insisté sur le caractère préventif de cette mesure, et a invité les New-Yorkais à ne pas céder à la psychose.

Si les calculs se révèlent exacts, Irène devrait ressembler à ça :

(Chapeaux melons et bottes de foin)

Comment ça, "à des prix en-dessous du prix du marché"?!

Et ils attendent quoi pour sanctionner, à Bruxelles ?!

Non mais attends, je rêve ! Les paysans français faussent allègrement le marché des matières premières en s'entraidant, ils traficotent en lousdé dans leur coin, sous-négocient entre eux des ballots de paille sous prétexte de sécheresse, et à Bruxelles, ils les laissent faire, comme si c'était normal.

Oui mais oui mais non les gars ! Il y a des marchés financiers qui ont mis des années à lubrifier nos institutions européennes, ils se sont cassé le bulbe à mettre en place un système spéculatif efficace, z'ont inventé des produits financiers que même Einstein y pleurerait sa mère pour y capter quek'chose, et ne v'là-t-il pas que les bouseux déboulent avec leurs gros sabots et leur urinent à la raie. C'est pas réglo, ça.

Stranger in this town

Au départ, c'est juste l'histoire d'un jeune type qui séduit une jeune femme. Ils vivent tous les deux en région parisienne. Le gars habite Sartrouville, la fille Rosny-sous-Bois, à une trentaine de kilomètres de distance. Encore moins à vol d'oiseau.

A première vue, c'est une histoire banale de flirt, voire d'amour. Sauf que d'après certains, ça n'a rien à voir. Le mec, ce serait une merde. Et la fille une petite pute. Parce qu'il est indéniable que cette dernière - appelons-la J. Capulet - a trahi sa cité en se maquant avec un bâtard - disons qu'il s'appelle R. Montaigu - qui n'a pas à foutre les pieds en-dehors de sa propre cité de bâtards.

Petit problème de logique, comme à l’école…

(atention, tous les détails sont importants)

Un Français moyen vit en province, dans une petite maison, pas loin de la mairie. Il passe plusieurs heures par mois à s’impliquer dans la vie associative de sa ville. Les choses ne se passent pas toujours comme il le voudrait, car d’autres membres ont des idées différentes concernant les projets en cours, mais cela ne l’empêche pas de continuer à y apporter sa petite pierre.

Au-delà de la vie associative, notre Français moyen s’implique plusieurs heures par semaine à combattre les propositions et projets socio-économiques du maire de sa ville, car il est en désaccord avec la plupart des idées de ce maire. Il aurait voulu d’une autre personne à ce poste, et il apporte à cette dernière tout son soutien en vue des prochaines élections.

Au milieu de toutes ces images

Un peu de répit et de recueillement

Et une chanson

Il y a un temps pour l'info. Un temps pour les images. Les images en boucle.

Il y a un temps pour la stupéfaction. En boucle aussi.

J'en arrive à un point de saturation. Comme avant le règne du tout-montré et du live-roi, je ressens le besoin salubre de prendre un peu de temps pour le recueillement, sortir de la boucle. La compassion n'a pas forcément besoin d'images ni de scoop nouveau. Penser à ces gens en faisant une pause, arrêter de contempler leur tragédie.

Juste une chanson. Monsieur Nougaro. "Il y avait une ville".

 

 

Puisque c'est comme ça, j'ai moi aussi...

Une petite envie d'incitation à la haine raciale

Zemmour, la Licra et les pavés de l'enfer

Qu'est-ce que est-ce que j'aprends-je ? Ce vendredi 18 février, Eric Zemmour l'affreux a été reconnu coupable de provocation à la discrimination raciale, pour les propos qu'il avait tenus dans l'émission d'un autre affreux, Thierry Ardisson.

Bon. Bon bon bon bon. Alors comment dire ?

J'ai pas d'action chez Zemmour S.A., et des fois j'ai moi aussi envie de lui dire deux-trois mots quand il fait sa Jeanne d'Arc. Mais si l'anti-racisme c'est ça, si c'est foutre des procès à tous ceux qui osent bêler à côté du troupeau, 'faut qu'on s'dépêche tous de devenir racistes. Parce qu'il a dit quoi, Zemmour ?... 'L'a dit que la plupart des trafiquants de drogue étaient noirs et arabes.

Moi, j'étais devant ma télé quand il nous a sorti ça, décontracté du gland, entre la poire et le fromage. J'ai levé un sourcil, et je me rappelle très bien, j'ai dit à Lucienne : "Çui-là, s'il sait pas quoi faire dans les mois qui suivent, moi j'peux lui prédire l'avenir. Regarde-moi bien dans les yeux Lulu, et tu t'rappelleras plus tard de c'que j't'ai dit aujourd'hui : le Zemmour, il va s'manger un procès en diffamation bien bourratif, avec dix mille assoces qui vont mettre les petits plats dans les grands, comme ils savent faire quand ils veulent. Que ça va l'calmer pour un moment, le gnome !".

Syndiquer le contenu