Rue Gueuse

... malhonnête, malfamée, malformée, mal fréquentée. Malicieuse.

Transfert intergénérationnel des connaissances

Le merdier des primaires socialistes expliqué à Juju

... mon neveu de cinq ans

- Tonton ?...
- Oui Juju.
- Je peux regarder "Le Roi Lion" ?
- Oui. Après.
- Pourquoi pas maintenant ?... C'est pas rigolo, ça. La madame et les gens, y font que parler. On sait même pas qui c'est.
- Détrompe-toi Juju, c'est très rigolo. C'est le journal télévisé. Et la madame, c'est la présidente du Conseil Régional de Poitou-Charentes.

Ségo ou la politique des mouches

Tu vas voir qu'on va encore me taxer d'anti-Ségo primaire (sic), mais quand un truc me reste sur le bulbe, 'faut que je m'en débarrasse.

La mère Royal a déclaré au Figaro à propos de son ex-compagnon (et actuel concurrent) François Hollande : "Citez-moi une seule chose que ce type a fait en trente ans de vie politique". Et elle en a profité pour glisser la petite idée gentillette que la Martine n'a de la vie politique qu'une petite expérience : celle de la loose.

Team Spirit

Back to life, back to reality

Après le naufrage des banques françaises en 2008, après l'affaire Kerviel, après le plan de sauvetage initié par notre gouvernement, on voit que les institutions financières renvoient enfin l'ascenseur.

Il est rassurant de constater que les belles pubs qui nous vantent le nouveau visage de nos banques ne sont pas juste de la comm', elles s'inscrivent désormais dans un état d'esprit sain, détourné de la spéculation toxique et à nouveau proche de la vraie vie. Vous voyez !, Sarkozy avait eu raison de se démener avec ses homologues européens pour sortir la Société Générale et toutes les autres institutions financières de la mouise. S'il ne l'avait pas fait, qui aurait financé les entreprises françaises aujourd'hui ?

Finalement, on ne regrette pas les efforts de nos dirigeants politiques, fin 2008...

En exclusivité, les premières modélisations de l'ouragan Irène

New-York Meteo : les prévisions à 24 heures

Les ingénieurs du service météo de New-York ont réalisé une projection virtuelle de l'ouragan Irène, pour en apprécier l'ampleur. Tous leurs calculs convergent vers un résultat qui a inspiré aux autorités de la ville une évacuation partielle des habitants. Monsieur Bloomberg, maire de New-York, a cependant insisté sur le caractère préventif de cette mesure, et a invité les New-Yorkais à ne pas céder à la psychose.

Si les calculs se révèlent exacts, Irène devrait ressembler à ça :

Le glaive de la justice. Et celui de l'Islam.

Enième déclinaison du jeu des 7 erreurs

Ce qui est bien avec la culture mondiale de l'info en temps réel, à flux tendu, 24 heures sur 24, c'est que le journal télévisé est en passe de remplacer la page 'Sport Cérébral' des magazines télé. Je pense plus particulièrement au jeu des sept erreurs. Vous savez, les deux dessins qui sont identiques en apparence, mais en y regardant de plus près, il y a des détails qui ont disparu sur le deuxième dessin. J'adorais ce jeu quand j'étais gamin.

Avec les infos quotidiennes, je suis aux anges : je retourne en enfance, en m'amusant comme au bon vieux temps. Hier la blonde du JT me livre une vérité qui aujourd'hui se révèle être une belle connerie. Pas une explication sur la contradiction, pas une excuse : tiens, prends la contre-vérité dans les dents et taille-la toi en pointe si t'es pas content. On y a eu droit avec le meurtre de Ben Laden, ensuite avec l'affaire DSK, et on nous ressert la même daube avec la chute du régime Kadhafi.

STRΞSSΞZ DΣUX RΔTS DΛΠS UNΣ CΔGΞ

Qu'est-ce que j'apprends ?! Alors comme ça la fraude fiscale était un sport national en Grèce ! Mais pincez-moi, je rêve. Non contents d'avoir syphonné les caisses de l'Europe, 'z'ont quand même pas en plus niqué le fisc de leur prop' pays, ces salopiots de Grecs ?!? Des fois quand tu vois ça, tu t'dis que tu t'demandes ! On peut le tourner dans tous les sens qu'on veut, on n'est pas faits dans le même moule, ces gens-là et nous. C'est pas en France qu'on irait spolier l'Etat en fraudant comme des sagouins, et tout ça pour économiser quelques malheureuses dizaines de milliers d'euros. Ce serait mesquin et c'est pas not' genre. Apparemment, les Grecs n'avaient pas le même sens inné et souverain de la mère-patrie. Tu m'étonnes qu'ils pataugeaient dans le tzatziki, les gars.

J'en parle au passé parce que le n'importe nawak, c'est désormais de l'histoire ancienne ! La fraude fiscale ΣTΔIT un sport national, c'est fini ! Cette méprisable pratique n'a peut-être pas entièrement disparu, mais vu la tournure des évènements, sous peu ça deviendra à peu près aussi aisé de frauder en Grèce que d'y trouver un jeune bien payé.

Bravo les gars !

Y'a pas à dire, vous rassurez grave.

Je me rappelle, il y a quinze jours, tous les chefs d'Etat européens se gargarisaient avec cette fameuse réponse forte de l'Europe aux inquiétudes des marchés. Apparemment, c'était leur seul objectif : les mecs qu'on élit à la tête de nos pays ne servent plus qu'à ça... rassurer les marchés. A peine ont-ils fini leur passe dans ce monde clos de la haute finance, que ça repart en nouilles. Il faut se rendre à l'évidence : quoi qu'ils fassent, quels que soient les sacrifices qu'ils imposent aux blaireaux qui bossent vraiment pour produire quelque chose de concret, nos gigolos de luxe n'arrivent pas à contenter le client. Les investisseurs restent et resteront inquiets.

(Chapeaux melons et bottes de foin)

Comment ça, "à des prix en-dessous du prix du marché"?!

Et ils attendent quoi pour sanctionner, à Bruxelles ?!

Non mais attends, je rêve ! Les paysans français faussent allègrement le marché des matières premières en s'entraidant, ils traficotent en lousdé dans leur coin, sous-négocient entre eux des ballots de paille sous prétexte de sécheresse, et à Bruxelles, ils les laissent faire, comme si c'était normal.

Oui mais oui mais non les gars ! Il y a des marchés financiers qui ont mis des années à lubrifier nos institutions européennes, ils se sont cassé le bulbe à mettre en place un système spéculatif efficace, z'ont inventé des produits financiers que même Einstein y pleurerait sa mère pour y capter quek'chose, et ne v'là-t-il pas que les bouseux déboulent avec leurs gros sabots et leur urinent à la raie. C'est pas réglo, ça.

21ème siècle et toujours cette...

Saloperie de peuple

... et sa sensiblerie irresponsable

Il y a peu de choses qui me choquent, mais là j'avoue que ça me scie les pattes à la base. Il ne rime plus à rien, ce régime chinois ! A quoi ça sert qu'il y ait un parti unique et le contrôle des médias si, dès qu'il y a un couac, tout le monde se sent autorisé à donner son avis ?

Je ne me trompe pas, j'ai bien entendu : il n'y a eu que quarante morts et deux centaines de blessés dans cet accident ferroviaire. A l'échelle de la Chine, c'est peanuts, un millilitre dans l'océan. Et quoi ?, il y avait des gens importants parmi les victimes ? Assez importants que pour remettre en cause un modèle économique qui gagne ?... Allons allons gens de raison, remettons l'usine au milieu du village.

Notre supplément 'Vacances à la Plage'

Votre sécurité ?... C'est vous qui voyez !

Y'en a qui ont essayé : ils ont eu des problèmes

Affalé devant la télé, je tombe sur ce message, coincé entre une pub de margarine anti-cholestérol et un soda magique grand pourvoyeur de bonheur.  Le clip m'invite à donner de l'argent à la SNSM.

Comme ça, à brûle-pourpoint, j'ai rien contre. Justement, il se trouve que je suis pété de thunes, et c'est tout à fait par hasard que j'ai remarqué que plus je m'achemine vers la fin du mois, plus je croule sous la caille. Soit dit en passant. Bref. De toute manière, ce n'est pas de ma situation indécemment privilégiée que je voulais vous parler.

Je disais donc, la SNSM. Société Nationale des Sauveteurs en Mer. Ils ont besoin de sous.

Syndiquer le contenu