Rue Gueuse

... malhonnête, malfamée, malformée, mal fréquentée. Malicieuse.

Grand débat :

Bull terrien, race dangereuse ?

Débat connexe : les crétins sont-ils le vrai danger ?

Il se trouve qu'on est plusieurs à avoir vécu ma vie. Et parmi ceux-là, il y a un maître-chien. C'est lui qui m'a poussé à écrire cet article, suite au dernier fait divers : le bull-terrier qui a défiguré une gamine, alors que celle-ci tentait de l'embrasser.

A chaque fois que ce genre de drame familial arrive, les grands médias ressortent des placards les grandes questions à la con

Après la pratique discutable du fist-fucking...

La consécration du face-fucking

Discipline bien connue en France...

... sous l'appellation technique "foutage de gueule"...

Si un jour cette discipline devait devenir un sport olympique, il y aurait peu de suspense : vu le niveau de notre pays et celui de nos amis outre-Atlantique, la finale serait certainement disputée entre la France et les Etats-Unis. Y'a pas à dire, ça se confirme tous les jours : eux et nous, on est de la race des grands champions.

Qu'est-ce que vous croyez ?, c'est pas pour rien que l'affaire DSK déchaîne les passions dans le monde entier ! Un 'french fucker à New York' : une affiche de rêve pour tous les amateurs de sport. Le choc des titans.

Après plusieurs semaines d'affrontements, on n'arrive toujours pas à départager les forces en présence. Le club qui reçoit est notamment composé de Cyrus Vance Jr, le procureur de New York en charge du dossier DSK. De Nafissatou Diallo, femme de chambre au Sofitel de cette même ville ; en fait, il s'agit d'un transfuge, les Américains sont tombés sur cette perle rare alors qu'elle jouait dans un obscur club de Guinée. Et il ne faut bien sûr pas oublier Kenneth Thompson (photo ci-dessus)

(Salauds de décroissants)

62% des Français veulent une hausse du chômage !

Mais c'est sous le coup de l'émotion...

Xavier Bertrand... Plus je l'écoute, plus je sens que je vais l'adorer, ce mec ! Ça n'a pas toujours été le cas : au départ, je l'avoue, je m'étais laissé influencer par sa bonhommie, sa tête de Chef Bisounours. Je l'avais pris pour un insipide, chaud en été, froid en hiver, tiède à température ambiante. Un lambda parmi d'autres. Mais il faut préciser qu'à l'époque où j'ai commencé à entendre parler de lui, je n'étais pas un homme très pur avec des pensées très droites.

Bon, en même temps, ça n'a pas changé. Je suis toujours aussi peu sensible aux gesticulations de notre petit camarade. Que voulez-vous ?, je suis un gaucho. Toujours été, même si déçu par ses chefs. Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, et moi je suis un gros connard. Toujours été. Un truc coincé dans l'ADN sans doute.

Année 2011. Semaine 20.

Si j'étais chef de gouvernement, peu importe le pays, cette semaine serait bénie pour moi.

Des semaines comme celle-ci, il y en a très peu : par exemple, la semaine 37 de l'année 2001 fut une semaine extraordinaire - la référence en la matière - pour tous ceux qui voulaient faire passer une loi ou une réforme impopulaire, régler quelques histoires embarrasantes, étouffer l'un ou l'autre scandale, privilégier tel copain grand industriel, etc etc.

Pour revenir à cette semaine 20 de l'année 2011, tout le monde - presse comprise - regarde dans une seule et même direction, et toute l'énergie des acteurs et consommateurs de l'information est monopolisée par un seul sujet. Le nirvâna pour toute équipe au pouvoir !

DSK : La branche coïtale d'Al Qaïda ?

Petit jeu de spéculation précoce

Allez, je me risque à une prophétie : je prédis au peuple de Grèce une semaine de réjouissances et de railleries. Au peuple américain, deux semaines de dégoût des pervers sexuels et en même temps de prières pour que l'Amérique soit préservée du lubrique et du Malin. Au peuple portugais, trois semaines d'inquiétude. Et au peuple français, au moins trois mois de polémiques et débats, de sondages, sur-sondages et contre-sondages.

Je constate que le jour même où elle apprend l'arrestation de Strauss-Kahn, toute la presse française parle déjà de lui au passé. Est-ce de la lucidité ? A moins que ce ne soit la plus belle réponse au fameux débat controversé sur l'identité nationale. Être français, c'est s'empoigner et pérorer sur tous les sujets possibles et imaginables, préférentiellement anecdotiques, et lorsqu'un évènement important survient, le traiter de la même manière stérile.

L'affaire DSK au Sofitel... Do not masturb !

V'voulez mon avis ? Cash, comme je l'pense... Non ?!... Ah, ça m'étonne ! Tant pis, j'vous l'donne quand même.

DSK, j'm'en fous. D'toute façon, chaud du bout ou pas, je kiffais moyen son genre. Mais une nouvelle fois, c'est le traitement de l'info qui m'file de l'urticaire.

Que les politiciens évitent de taper d'sus et qu'ils invoquent le-devoir-de-réserve-laissons-la-justice-suivre-son-cours, c'est logique. Dans ce genre d'exercice, c'est Baroin qui joue le mieux le rôle du Père-la-Vertu-Républicaine. Que les journalistes relatent en boucle le peu d'infos dont ils disposent, je comprends : c'est leur taf'. Qu'ils soient obligés de meubler avec des projections sur l'avenir politique de DSK, sur la nouvelle donne au PS, et celle à l'UMP, d'accord. Mais justement !

Vu qu'ils disposent de trois fois que dalle, et qu'ils sont obligés d'ânonner pendant des heures les mêmes trois bouts d'info que les keufs new-yorkais ont bien voulu leur donner, pourquoi ils utilisent pas ce temps pour se poser des questions sur la crédibilité du truc ?

D'accord pour commémorer le martyre du peuple noir, mais...

Entre gens bien habillés

Qui ne déshonorent pas les valeurs dermocratiques

Ça s'est passé le 10 mai 2011 à Paris. Pas de mort, pas de blessé. Un incident mineur somme toute.

Sauf que la commémoration de l'abolition de l'esclavage n'a de sens que si elle s'inscrit dans le combat des valeurs racistes. Y'avait quoi d'écrit sur ces T-shirts ? "Brigade Anti-Négrophobie". Qui est l'assoce qui est venue si "mal sapée" ? L'Alliance Noire Citoyenne. Renseignements pris sur le Net, je ne trouve rien de répréhensible : il s'agit d'une poignée d'anti-racistes, noirs, blancs, de toutes les couleurs, vindicatifs mais tout à fait pacifiques, ce qui est d'ailleurs confirmé par les images qui ont été tournées. A noter qu'ils avaient été invités à la p'tite sauterie par la République elle-même, carton officiel et tout le tralala.

Et si on zigouillait tous les pédés ?

Avantages et inconvénients du projet

J'ai eu cette idée en lisant un mail d'Avaaz.org qui appelait les internautes du monde entier à manifester leur opposition à un projet de loi anti-gays en Ouganda.

Et je m'suis dit : "Attends mon garçon, avant de faire ton humaniste, réfléchis d'abord à toutes les possibilités pour traiter c't'affaire". V'savez quoi ? Y'en a pas cent mille : juste trois.

Première piste: accepter la différence et défendre le droit des gens d'aimer qui qu'y veulent. Spontanément c'est celle-là que je plébisciterais, mais bon, y's'trouve k'chui un intellectuel, et c'est pas pass'que perso j'ai rien contre les homos que forcément je dois refuser  sans réfléchir les idées d'ceux d'en face.

Deuxième piste : tolérer les pédés à condition qu'y fassent leurs cochonneries discrètement, du genre en cachette. Serait donc officielement interdit : vivre ensemble, baiser, s'enlacer, s'embrasser, s'tenir la main, s'regarder de manière évocatrice, avoir des manières efféminées (ou masculines pour les femmes), danser côte à côte, s'réunir dans des cafés ou des lieux "à eux", faire des allusions à leur vice dans des réalisations artistiques, avoir accès à la fonction publique, avoir accès aux médias, et deux trois autres petites règles qui feraient que la société s'rait préservée.

Séisme dans le Sud-Est de l'Espagne

C'est-à-dire que... je voudrais pas dire mais...

Je l'avais un peu annoncé il y a deux jours

Loin de moi toute intention de me mettre en avant, mais je rappelle à notre aimable lectorat que, avant-hier déjà, j'avais mis en garde toute l'humanité contre un séisme imminent dans le sud de l'Europe, sur base des études d'un sismologue autodidacte, Raffaele Bendandi. Celui-ci avait prédit un séisme ce 11 mai 2011, mais dans la région de Rome. Il s'avère que c'est tombé de l'autre côté de la Méditerrannée.

C'est peut-être une coïncidence, mais personnellement ça me trouble.

Chouette, on l'a tué !

Let's celebrate violence !

Comme tout le monde, je me rappelle très bien du 11 septembre 2001. Parmi les images encore vivantes dans ma mémoire, je revois des manifestations de joie de Jordaniens et de Pakistanais, célébrant fièrement l'attentat. "Oussama les avait vengés", exultaient-ils. J'avais trouvé ça particulièrement révoltant. Comment peut-on fêter une tuerie ? Je me souviens de les avoir traités de "sinistres connards".

Presque dix ans plus tard, je revois des scènes similaires, dans le camp d'en face : des Américains fous de joie, gonflés d'orgueil. Ils se repaissent de la mort de Ben Laden. De prime abord, cela me contrarie, mais je comprends. Il ne s'agit pas d'un innocent qui est tombé sous les balles de la CIA, tout de même. Je comprends. Mais cela me contrarie. Et plus j'y réfléchis, plus ces nouvelles scènes m'irritent...

Syndiquer le contenu